Pop Mashup Dancefloor - Mash Up Film Festival
342
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-342,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Pop Mashup Dancefloor

THEMATIQUES


Cette programmation est un hommage tout naturel à la musique. En effet, si le geste de recyclage qui est à la racine du cinéma mashup existe depuis des millénaires, son ancêtre le plus proche est le mashup musical. Le mashup vidéo vient directement des pratiques musicales de la fin du 20ème siècle. Du sampling dans le hip-hop et des medley pratiqués durant les années 80 par les disc jockeys de radios, qui compilaient plusieurs morceaux. Ont suivi des formes plus sophistiquées de mashup musical – nous vous conseillons notamment le mashup The Cure-Gainsbourg « Just like heaven”-“Je suis venu te dire que je m’en vais”. Ensuite, cette culture de la boucle, du remix, de la reprise, du détournement musical ou sonore a été traduite en langage visuel.

Luke Is All By Himself, David Unger (1’30)
Musicless Music Video Rihanna,  Mario Wienerroither (1’)
Les dessous du Pop, Julien Lahmi (3’20)
Musicless Music Video Bowie Jagger, Mario Wienerroither (1’)
The dragon’s daughter, John D Boswell (3’)
Breaking Bad Remix, Chris Lohr (2’30)
This is how I feel, Kutiman (4’20)
Drums unlimited, Giovanni Sample (11’45)
Musicless Music Video Lionel Richie,  Mario Wienerroither (1’)
Dog meme, Mike Diva (0’30)
The Beach Boys Shred I get around,  Massbetelnut (2’10)
Rain and Fever, Raphaël Minnesota (2’20)
Hell’s Club 1, Antonio Maria Da Silva (9’40)

Please wait...

Newsletter

Festival Mash Up 2017 Restez informé sur la programmation